[Forum Archive] Jeu de rôle d'interprétation sur forum, concernant un monde futuriste et post-apoalyptique
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sheena [Erelim-Lieutenant de l'ombre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Sheena
Maquerelle-Lieutenant de l'ombre
Maquerelle-Lieutenant de l'ombre
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Sheena [Erelim-Lieutenant de l'ombre]   Sam 13 Oct - 13:38

Nom : Dekalis
Prénom : Sheena
Surnom : Maîtresse Sheena? Razz


Âge : 22 ans
Race : Terach (panthère noire)
Clan : Zion
Rang : Erelim-Maquerelle


Description physique : Si Sheena est une des Erelims les plus demandées, ce n’est pas pour rien. Loin d’être vulgaire, la jolie panthère est féline dans le moindre de ses mouvements, gracieuse et légère. Sa démarche est à rendre fou par la sensualité de ses pas et le balancement aguicheur de ses hanches. De jolis pieds fins et petits, foulent le sol avec légèreté, tandis qu’une cheville gracieuse précède une jambe au galbe parfait, aux muscles présents, sans être trop visibles, elle-même n’étant que les prémices d’une cuisse fuselée à la peau satinée. Déjà là, le tableau est plus qu’alléchant… Et cela ne fait que commencer.

Au-dessus des jambes que Sheena dévoile à chaque enjambée par les fentes ou les voiles de ses robes, se trouve une paire de fesses rondes et musclées, appel insolent aux mains masculines et baladeuses. Surplombant ses fesses, une magnifique chute de rein, à donner le vertige, un dos superbe, aux tatouages tribaux et un cou fin de cygne gracieux. Côté face, la jeune femme est aussi bien pourvue que côté pile : elle a un ventre plat et ferme, des seins menus mais à la rondeur exquise, des clavicules fines au dessin délicat, des bras à la peau douce, au poignet fin et aux doigts effilées, terminés par des ongles acérés et extrêmement résistants.

Passons, maintenant au visage de la belle : Sheena a des traits fins et délicats, loin de la grossièreté que l’on peut retrouver chez certains gens du peuple. Elle possède un visage ovale, terminé par un menton volontaire et surplombé d’un front haut. De jolies pommettes en esquissent les côtés, tandis qu’un nez droit et fin en marque le milieu. Un nez qui surplombe une bouche assez fine, mais aux lèvres pulpeuses, véritable invite à l’amour. Des lèvres qui s’entrouvrent lors d’un sourire ou d’un gémissement sur des dents à la blancheur de nacre et à l’alignement légèrement imparfait mais qui ne gâche pas pour autant le charme de la donzelle. Ses canines sont légèrement plus développées que celles des humains normaux.

Ensuite, deux yeux d’un doux brun ambré viennent éclairer ce visage de madone, des yeux étranges à la pupille changeante selon la luminosité extérieure. Des yeux captivants et félins, un regard de prédateur… d’épais cils sombres viennent entourer ce regard, tandis que de fins sourcils à l’arc exquis le surplombent. Enfin, de longs cheveux indisciplinés, rappelant une crinière léonine, aux lourdes boucles châtains cascadent jusqu’à la cambrure de ses fesses.

Côté habillement, la belle Sheena porte des robes légères et vaporeuses pour son travail, tantôt faites d’un assemblage de voiles fortement suggestifs, tantôt de fins tissus fendus aux jambes. Ces robes soulignent alors la perfection de sa silhouette, la finesse de sa taille. Elle porte en dessous des sous-vêtements affriolants… ou quelques fois, rien du tout…

Elle se maquille souvent, mettant du fard foncé au-dessus de ses yeux ambrés, ourlant ses cils de mascara noir et soulignant ses lèvres pleines de rouge à lèvre sombre. Ce maquillage la rend divine et surtout, lui permet d’être moins reconnaissable quand elle se promène dans la rue, sans apparat, en simple jeune femme.

La jeune femme est en fait et paradoxalement, un troublant mélange de femme fatale et d’enfant innocente…

Description caractérielle : Comme l’animal avec lequel son génome a été croisé, Sheena est un prédateur et une dominatrice. Féline et rusée, elle se sert de ses charmes et des atouts dont la nature l’a pourvu pour conserver le contrôle. L’on pourrait penser que se vendre ainsi aux hommes serait de la soumission… Alors on aurait tort. Car Sheena s’y connaît pour exciter leurs désirs et les rendre fous de convoitise. C’est souvent elle qui mène la danse, refusant aux mauvais garçons l’honneur de ses faveurs. Elle pense avoir toujours le contrôle, qu’elle que soit la situation et sait se sortir de situations délicates grâce aux privilèges de sa race : la souplesse, l’agilité et la force. Car derrière la jeune femme se cache un animal qu’il ne vaut mieux pas réveiller. Il arrive à Sheena de perdre le contrôle et dans ces cas là, la panthère prend le dessus et le pauvre malheureux passe un sale quart d’heure… Ce n’est pas pour rien que ses canines sont plus effilées et ses ongles acérés.

Mais derrière ce tableau de femme dominante, se cache une jeune fille à l’enfance brisée, aux espoirs piétinés et à la profonde insécurité. Si elle est dans ce métier, ce n’est pas par hasard : elle ne croit plus en l’amour et en les hommes et pour ne pas sombrer dans la folie, elle a décidé de donner son corps, sans jamais engager son cœur, se donnant ainsi l’illusion de garder toujours le contrôle. Mais il suffirait qu’un homme se glisse jusqu’à son cœur pour que toute cette belle carapace se fissure et révèle une jeune fille fragile et fleur bleue, ayant désespérément besoin de protection.
Enfin, Sheena a reçu une bonne éducation, même si il reste quelques lacunes. Elle est loin d’être bête et apprend vite quand elle veut bien s’en donner la peine. Elle est amatrice de littérature et de musique. Ne dit-on pas que celle-ci adoucit les mœurs ?



Style de combat et armement : Sheena n’est pas vraiment une combattante. Quand elle doit se défendre, elle griffe et elle mord, saute sur son adversaire, profite de sa force et de son agilité pour le prendre par surprise. Elle se sert surtout de ses sens plus développés que ceux des hommes pour éviter le danger. Il suffit de lui braquer une lumière vive ou de faire un bruit épouvantable pour la déstabiliser et lui blesser les yeux ou les oreilles.
Pourtant, elle porte une dague sur elle, toujours, et sait assez bien manier le fouet, arme qui lui va comme un gant...
Signes particuliers :Des yeux ambrés, à la pupille tantôt ronde, tantôt oblongue(Sheena voit aussi bien de jour que de nuit, mais ne voit qu’en différents tons de gris) des tatouages dans le dos et sur les bras (voir avatar), ainsi qu’une petite panthère noire sur la hanche, près du nombril, orientée vers l’écrin de sa féminité, comme pour indiquer la direction à ses amants… Et depuis peu, deux petites cicatrices ornent son cou, à l’endroit où un certain Lamia a planté ses crocs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheena
Maquerelle-Lieutenant de l'ombre
Maquerelle-Lieutenant de l'ombre
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Sheena [Erelim-Lieutenant de l'ombre]   Sam 13 Oct - 13:38

Histoire :


La conception de Sheena ou quand l’homme se prend pour Dieu…



L’histoire du monde est émaillée d’évènements funestes, de disparitions de civilisations, de catastrophes… Assiah faillit bien sombrer dans le chaos avant d’être reprise en main par le régent. Patiemment, il reconstruisit la ville et le rendit à nouveau agréable.

Parallèlement, Babel corp. Faisait des recherches, cherchant à découvrir l’immortalité qui permettrait aux humains de ne plus craindre cette mort qui les terrifiait tant par son incertitude et sa soudaineté. C’est ainsi qu’ils créèrent les Terachs…

C’est ainsi qu’il créèrent Sheena. Ce ne fut pas trop difficile. Les scientifiques s’amusaient, mélangeant ADN humain et ADN animal, créant à chaque fois de nouveaux prototypes. Certains viables, d’autres non. Mais cela leur importait peu au demeurant : ce n’étaient jamais que LEUR création…

Une jeune femme désespérée par une grossesse non désirée se présenta un jour au laboratoire. Elle était pauvre et ne pouvait s’occuper de cet enfant, le père l’ayant abandonné. Ce fut une aubaine pour les scientifiques qui décidèrent de loger cette femme, de la nourrir en échange de son embryon. Elle n’eut guère le choix et sauta donc sur l’occasion. L’équipe s’arrangea donc, lors d’une opération délicate, pour injecter à l’embryon des gènes de félin, de panthère pour être plus exact, afin que l’enfant soit un jour doté des caractéristiques remarquables de cet animal gracieux et puissant, agile et endurant. Tout se passa bien pour l’enfant, mais la mère fit une étrange réaction aux produits et fut traumatisée par l’opération. Elle ne voulait plus de l’enfant et cherchait par tous les moyens à s’en débarrasser. L’équipe scientifique l’en empêcha, ne pouvant laisser cette folle détruire leur précieux travail. Ils lui injectèrent alors nombreux produits sédatifs et c’est ainsi qu’elle se tint tranquille, trop droguée pour faire quoique ce soit.

Et quelques mois plus tard, une ravissante petite fille vit le jour. On avait craint que les médicaments ne laissent des séquelles sur le fœtus, mais miraculeusement, l’enfant passa à travers les gouttes, ne manifestant juste qu’une accoutumance aux médicaments. Il fallut donc sevrer l’enfant des drogues injectés à la mère. On s’occupa de l’enfant et l’on ramena la mère dans sa chambre. Le lendemain, on la trouva morte… Elle s’était étranglée avec ses draps, comme pour le jeu du foulard…

C’est ainsi que Sheena commença sa vie : orpheline.


Où l’on grandit seule et sans affection…


Sheena avait 8 ans et était une ravissante petite fille. Elle vivait dans le labo, petit animal livré à la curiosité des hommes. Ses créateurs examinaient sa croissance, le moindre de ses mouvement,s le moindre de ses succès. Ils découvrirent avec ravissement combien leur création était parfaite. Ils avaient de quoi être fiers. Mais et l’Ethique dans tout cela ? Comment pouvait-on laisser une enfant ainsi privée d’amour et d’enfance, jouer au petit singe savant ? Certains organisme faisaient pression sur le groupe et c’est ainsi que l’on décida de confier l’enfant à l’une des scientifiques fin qu’elle l’élève comme une enfant normale.

Ce n’était qu’une mascarade bien sûr, un moyen de donner le change aux détracteurs de ces projets. Sheena ne connut guère plus l’affection chez cette femme qu’au laboratoire. Et c’est dans cette ambiance morne qu’elle continua de grandir pour devenir une ravissante adolescente…


La beauté… Don ou malédiction ?


La jeune fille n’était pas scolarisée et sortait rarement de sa maison. Sa « mère » le lui interdisait, prétextant qu’on ne lui pardonnerait pas sa différence. Mais plus les années passaient et plus Sheena avait besoin de liberté. Les félins n’étaient pas faits pour rester cloîtrés ! Et ce qui devait arriver arriva. Un jour, sa geôlière eut un moment d’inattention et Sheena prit le large. Elle s’élança dans les rues, candide et avide de découverte. Elle découvrit les gens, les odeurs et les bruits. Tout était sujet au ravissement. Elle ne connaissait pas encore le mal. Et ne se doutait pas qu’elle allait le rencontrer cette nuit là.

Elle déambulait, se demandant que faire désormais… Rentrer et retrouver sa prison ou continuer à voler sur les ailes de la liberté ? Comme la seconde option était tentante de par l’inconnu qu’elle recelait ! La jeune fille n’hésita donc plus. Et courut à sa perte. En passant dans une ruelle sombre, elle entendit soudain des respirations rauques, d’animal en rut. Inquiète, elle accéléra le pas. Elle réussit à éviter la première poigne d’un garçon, griffa un second, échappa au troisième… mais que faire quand ils étaient 7 ou 8 ? Impuissante, elle se débattit, avant de se faire bâillonner et entraîner dans une cave puante et sale. On la jeta violemment sur un vieux matelas et c’est alors que commença l’enfer.

Ses agresseurs ricanaient, parlaient de leur jour de chance, de la beauté de leur proie de la perfection de son corps. Ils la regardaient d’un air lubrique, horrible à voir. La jeune fille cria, avant de prendre une gifle mémorable qui la laissa sonnée. Elle comprit alors ce qu’était le mal, tandis que chacun la violentait impitoyablement, arrachant des lambeaux de sa dignité. Elle pleura longtemps, se recroquevillant misérablement sur le vieux matelas, alors qu’ils l’enfermaient là. Ils voulaient recommencer… Un signal d’alarme s’alluma dans son cerveau engourdi. Elle se força à se lever, son corps endolori et martyrisé lui faisant subir mille souffrances. Elle n’avait que 16 ans… Deux de ses agresseurs revinrent, voulant sans doute jouer plus longuement avec elle. A leur vue, elle cessa de réfléchir et se jeta sur eux, lacérant leurs visages, mordant leur gorges, véritable furie vengeresse.

Elle parvint à s’enfuir ainsi, poursuivie par ses agresseurs mal en point. Ils furent arrêtés par la police du gouvernement, tandis qu’elle s’échappait. Elle finit alors par s’écrouler dans une rue, de recroquevillant contre un mur. Elle n’avait nulle part où aller… Elle finit par s’endormir à force de sanglots. Et quand elle se réveilla, elle était allongée dans un lit, chez une jeune femme, fortement maquillée et indécemment habillée. Ce fut sa première immersion dans le royaume de la luxure.

Après sa convalescence, on lui laissa le choix : partir ou rester. Dépressive, perdue, humiliée, la jeune femme décida de rester avec celles qui l’avaient recueillies. Elle ne voulait plus être enfermée. Elle avait découvert le mal, mais aussi la gentillesse. Cela valait la peine de rester libre. Elle devint Erelim. Le premier homme qui fut son client était doux et beau et après des premières minutes difficiles, Sheena découvrit que l’acte d’amour pouvait être aussi agréable que désagréable. Elle prit les choses en mains, prenant du plaisir au préliminaires et à l’acte en lui-même. L’épreuve d’initiation avait été un succès…

Durant 4 ans, Sheena vendit ainsi son corps, jusqu'à ce que l'Erelim qui l'avait acceuillie décède. Elle tenait la maison close et c'est tout naturellement que Sheena prit sa succession. Elle avait apprit à gérer les affaires avec sa bienfaitrice et en était arrivée à la considérer comme une mère. Sa mort l'attrista beaucoup.
A 20 ans, elle reprit donc le "commerce", gérant les affaires de la maison close et continuant pourtant à s'offrir aux clients privilégiés.


La vie n’est qu’un éternel recommencement.


Tout se déroula ainsi pendant un an. Puis, un soir, elle fit une rencontre surprenante qui la ramena dans le passé. Alors qu’elle remontait dans sa chambre, seule, elle entendit du bruit. Plus curieuse qu’inquiète, elle pénétra dans la pièce et sentit l’odeur d’une personne inconnue. Elle suivit l’odeur et trouva une jeune fille recroquevillée dans un coin. Jeune fille qui ne tarda pas à lui balancer un coup de griffe pour se protéger. Heureusement, la panthère se recula vivement et ne perdit que quelques cheveux. La maquerelle était assez intuitive pour voir que cette fille n’était pas un assassin, mais une réfugiée. Elle était trempée, en haillons et épuisée. Calmement, Sheena décida de l’apprivoiser, se rappelant la petite panthère qu’elle était elle aussi à ce moment là. Elle tenta de se comporter comme celle qui l’avait recueillie et finalement, cela porta ses fruits. La jeune fille craqua, abrutie de fatigue et de peur et se laissa aller à donner son nom. Maternelle, Sheena commença à sécher Ava alors qu’elle lui livrait son histoire. Emue de se revoir ainsi quelques années plus tôt, Sheena décida de garder Ava prêt d’elle et de la protéger. La jeune fille accepta et tout recommença. Des mois se passèrent ainsi, calmes et sans histoires, mais la roue tourne, Sheena aurait du le savoir.


Quand les choses basculent et que le sort s’acharne…



D’abord, il y eut la rencontre avec Caleb Bognosco, Lamia et lieutenant de l’Ombre qui s’occupait de la sécurité dans le Karyukai. Le Lamia était un adepte de la maison close et de ses plaisirs et Sheena avait eu de nombreux échos de ses qualités d’amant par ses filles. Aussi avait-elle décidée de voir par elle-même ce fameux étalon. Les deux Lieutenants de l’Ombre étaient en concurrence et leur échange fut intense verbalement. Jusqu’à ce que Sheena ne se mette à jouer les panthères félines et que le Lamia n’en perde la tête. Ils avaient joué au chat et à la souris, ou plutôt à la panthère et à la chauve souris et c’était la dernière qui l’avait emportée en plantant ses dents pointues dans le cou de la Terach et en la vidant de son sang. Sheena se rendit alors compte de son inconscience, mais il était trop tard et la faiblesse eut raison d’elle alors que les ténèbres l’enveloppaient de leur noir linceul.
Quand elle reprit conscience après un sommeil peuplé de cauchemars, elle était à l’hôpital. Rien que cela suffisait à la rendre malade. A nouveau entre les mains de ces damnés scientifiques. Elle était restée dans les vapesune paire d’heure, le temps que le sang transfusé et les perfusions fassent effet. Une malachim, Ezra, lui expliqua qu’elle avait eu beaucoup de chance de s’en sortir. Confuse, la jeune femme avait demandé ce qui s’était passé et Ezra s’était contentée de lui glisser un nom. Caleb… Tout revint en bloc à la jeune femme. Il était resté jusqu’à ce qu’on soit sûr qu’elle était hors de danger, puis il était partit. La convalescence ne dura qu’une journée. Sheena était forte et se remettait vite. Pourtant, elle avait une jolie cicatrice dans le cou. Sortie contre avis médical, Sheena se retira dans la maison close et reprit des forces.

Quelques jours plus tard, elle fit la rencontre d’un jeune homme, Azraël, calice blessé du puissant Abel, archange de Zion. Celui-ci avait dédaigné son calice pour se rendre à l’inauguration de l’Opéra et le jeune homme était venu se perdre au Karyukai. Là, il avait rencontré Sheena, qui, ému par son air d’oiseau blessé, avait accepté de l’accompagner à cette soirée. Ils s’étaient donc retrouvés à l’Opéra. Pour l’occasion, Sheena avait misé sur une tenue à la fois classe et sexy, mettant ainsi une nouvelle fois sa beauté en valeur. Elle était parmi les grands de ce monde, au bras d’un jeune homme charmant à la conversation érudite et agréable. Elle en oublia presque qui elle était vraiment. Une simple putain. La soirée promettait d’être merveilleuse. Jusqu’à ce que la jeune femme frissonne, prise d’un mauvais pressentiment. Peut-être était-ce du à son instinct animal, mais depuis quelques minutes, quelque chose lui étreignait le cœur. Ils étaient là, devant les trois dirigeants et le Régent s’apprêtait à faire un discours. De plus en plus mal-à-l’aise, Sheena regardait de tous les côtés. Mais jamais elle n’aurait pensé à un attentat de cette envergure. Une explosion résonna et souffla tout sur son passage. Les invités furent projetés, ensevelis, blessés. Des râles d’agonie résonnaient aux alentours. Sheena n’était pas particulièrement fragile, mais comme les autres, le ciel sembla lui tomber sur la tête et elle perdit connaissance, ensevelie sous les décombres.
Mais comme avec Caleb quelques temps plus tôt, Sheena ne pouvait s’avouer vaincue. Il n’était pas encore temps de tirer sa révérence. Elle se réveilla dans le noir, à moitié asphyxiée. Un moment de panique l’étreignit, mais elle se reprit et se força à laisser aller ses sens. Elle découvrit alors qu’il y avait des secours tout autour. Encore un effort, Sheena… Elle cria, une fois, puis deux et ce, jusqu’à ce qu’on la localise et qu’on l’extirpe de là. Blessée, épuisée, la jeune femme s’endormit à nouveau, pour se réveiller à nouveau à l’hôpital. Cette fois, il lui fallut plus de temps pour se remettre, même si sa physiologie faisait qu’elle se remettait anormalement vite. Elle sortit de l’hôpital quelques semaines plus tard et reprit les rênes de la maison close, mise à mal par cet accident. Elle apprit qu’Azraël était vivant et avait remplacé l’Archange. Plus sensible qu’on ne peut le penser, elle s’imagina le chagrin du Calice à la mort du Lamia. Quand à Caleb, elle n’avait plus de nouvelles, mis à part quelques échos.
Aujourd’hui, elle n’a toujours revu ni Caleb, ni Azraël, mais a reprit de main de maître les affaires de la maison close. Lieutenant de l’Ombre, elle ne sait pas si le successeur d’Abel compte lui laisser ce privilège ou si même, il se souvient d’elle…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sheena [Erelim-Lieutenant de l'ombre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lieutenant de l'Ombre
» EÉF de Rafale d'Utopie ~ Lieutenant de l'Ombre | Apprenti => Iris
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Damlon , lieutenant du Gondor
» Voyage en ombre et disparition d'armée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: [ Demandez et l'on vous donnera. ] :: Présentation :: Zion [validée]-
Sauter vers: