[Forum Archive] Jeu de rôle d'interprétation sur forum, concernant un monde futuriste et post-apoalyptique
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Amadeus De Lorican [inquisiteur]

Aller en bas 
AuteurMessage
Amadeus De Lorican
Inquisiteur
Inquisiteur
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Amadeus De Lorican [inquisiteur]   Jeu 11 Oct - 3:04

In Nomine Patri Ed Spiritu Sancti


Nom : De Lorican
Prénom : Amadeus
Surnom : Déus

Âge : 36 ans
Race : Humain
Clan : Amariah
Rang désiré: Inquisiteur

Description physique :Que ressent-on lorsque l’on voit la mort en face? On reconnaît ce sentiment lorsque les yeux d’Amadeus se posent sur votre personne. Un froid si perceptible que la glace pourrait paraître douillette et chaude en comparaison. Des yeux pâles, presque transparents, encadrés par un visage satiné, quasi parfait, qui donne une impression d’irréalisme incompréhensible. Mais on a que le temps de constater ça, que déjà on sent le sang perler hors du trou par balle qu’on a au milieu du front.

Amadeus mesure précisément 1,87 mètres, ce qui ne fait que rajouter de l’effet à son apparence déjà gênante, voire intimidante pour ce qui représente plus de 95% de la masse. On pourrait presque sentir un vent froid parcourir notre échine lorsqu’on croise son regard qui semble vide, dénué d’émotion : le regard d’un fanatique. Ses cheveux, jadis blonds, ont été chimiquement teints en une couleur immaculée et brillante, ce qui ne fait que rajouter à son visage déjà si pâle. Un nez fin, surplombant une couche aux lèvres minces et presque toujours hermétiquement close complète ce qui représente le visage qu’on peut voir d’Amadeus.

Ce sont ses vêtements, cependant, qui révèlent ses véritables convictions. Depuis toujours, il préfère les vêtements carrément vieux, d’un style que bien des gens ont oublié. Ce serait presque s’il ne portait pas une armure. Il s’habille ainsi donc de vêtements sombres, contrastants de façon frappante avec son visage. Généralement, ce sont des tenues composées de pantalons noirs, de bottes de la même teinte, dominées par une veste de cuir sans manches d’une teinte gris foncé. Le tout est recouvert d’une large cape à agrafe, qui donne non seulement l’avantage d’être très utile par sa chaleur et de mobilité, mais également par sa capacité à camoufler aisément les traits de celui qui la porte. Ainsi, Amadeus est donc porté vers les accoutrements qui permettent de garder sa véritable identité aussi mystérieuse que possible pour quiconque ne la connaît pas déjà.

Description caractérielle : Il suffit de quelques instants de dialogue avec Amadeus pour constater que ses vêtements représentent aussi bien sa personnalité que sa façon de penser. De nature silencieuse, voire presque muet, cet homme prends à la lettre l’expression ‘’être muet comme une tombe’’. Tout simplement à cause du fait qu’il n’adresse la parole qu’à ses supérieurs directs, ou encore en de rares occasions, à ceux à qui il doit parler de toute nécessité. C’est une personne qui ne lésine pas sur les détails inutiles. Il passe au vif du sujet, sans détour ni ruse. Il est direct, et n’a aucun scrupule à user de méthodes que beaucoup considéreraient barbares et inhumaines. Autrement dit, la torture peut devenir une forme d’art entre les mains d’Amadeus.

Sinon, la loyauté fait partie des mots les plus importants de la pensée d’Amadeus. La trahison, à ses yeux, représente le péché, le purgatoire, l’enfer. En effet, du fait de son rang d’Inquisiteur, la religion est l’aspect prédominant de sa vie. Le simple fait de faire une action en insulte au Seigneur représente à ses yeux la pire des abominations. L’expiation se fait également au moyen de pratiques presque aussi controversées que ses propres moyens de faire parler les personnes récalcitrantes. La mémoire générale n’est pas toujours le point le plus fort d’Amadeus, mais ce qui ne lui fera jamais défaut, c’est sa mémoire visuelle. Il n’oubliera jamais un visage, pas plus que ce qui est lié à ce visage. La hiérarchie revêt une importante forte dans sa mentalité Si jamais il devait avoir à faire n’importe quoi, absolument n’importe quoi pour préserver ses supérieurs représentants de Dieu, la question ne se poserait même pas : l’action, pas les raisons.

Style de combat et armement : Depuis qu’il a appris à combattre de façon plus efficace qu’un gamin dans une bagarre, Amadeus a bien compris le fait qu’il ne suffit pas d’un seul recours pour vaincre un ennemi. Il s’adonne donc régulièrement à des pratiques d’art de combats, autant asiatiques, qu’européens, avec ou sans arme. Ainsi, il veille à s’assurer de pouvoir s’adapter à n’importe quelle situation dans un combat. C’est une façon pour lui de se permettre de mener à bien sa mission.

Pour ce qui est de ses armes, Amadeus ne va jamais nulle part sans avoir au moins deux armes sur lui : corps à corps et à distance. De cette manière, il porte le plus souvent possible, un pistolet standard parmi son stock personnel, ainsi qu’un ajout de silencieux, au cas où. Il ne néglige jamais de porter deux, trois, ou même encore plus d’armes blanches : couteaux, dagues, dards, gants cloutés, etc.

Histoire : La naissance. Un acte obligé à tout être en vie. La première respiration, le premier pleur, la première bénédiction par le saint-père aux côtés de la jeune femme qui viens d’accoucher. Ainsi, la voie d’Amadeus fut choisi dès le moment de sa naissance : les voies de Dieu. Il fut initié à même la religion du Seigneur dès qu’il put comprendre le sens de ces paroles. Dès qu’il put parler, il apprit par cœur tous les chapelets qu’on puisse connaître. Élevé dans un cloître aussi fermé qu’une huitre à marée basse, le jeune garçon atteint la dévotion de n’importe quel prêtre, hormis le fait qu’il aurait pu exercer leur métier, ne fut ce que de son âge. Il avait alors six ans. Certains parleront d’une perte malheureuse de l’enfance d’un être innocent, mais ce même être répondra tout simplement avoir été guidé par son seigneur et maître. Plusieurs pourraient confondre cette réplique en croyant qu’elle évoque le prêtre qui l’a prit sous son aile dès sa venue au monde, après l’avoir enlevée à sa mère. Probablement un péché, mais pour former un individu qui saurait racheter cent fois cette action.

Durant la décennie qui suivit, il fut initié à tout. IL lut plus de livre que nombre d’historiens, combattit plus que nombre de soldats. Et pria sans doute deux fois plus que tous les prêtres de l’église réunis. Il fut mis à l’épreuve, torturé de toutes les façons, interrogé, il fit des serments sacrés. C’est ainsi qu’il passa de jeune priant fervent à un réel disciple de Dieu, dans les recoins cependant bien plus sombres et secret de son empire divin.

Ainsi, Amadeus vécut dans la servitude et la dévotion au Seigneur durant sa vie entière. Nul autre passe temps. Nulle autre activité. Rien d’autre que les murs de la sainte chapelle dans laquelle il fit sa demeure pour le reste de son existence. Si on peut considérer comme une demeure la cellule exiguë qu’il s’octroya lui même. Car aux grandes chambres luxueuses des prêtres, il préférait l’humilité, de façon à justement rester humble et concentré sur la voie du tout Puissant, qui avait guidé ses pensées, ses paroles et ses actions depuis les débuts de cohérence de son esprit. Il fit partie de ces gens, dévoués corps et âme à la Volonté Divine, si axés sur leur mission que s’en détourner pourrait devenir un péché à leurs propres yeux. La servitude totale, pour jouir de l’amour de Dieu et de sa bénédiction.

Il termina sa vie de proscrit à tout juste 17 ans. Il aurait pu devenir n’importe quoi, pourvu que le Seigneur y soit présent. Il n’était pas devenu un adolescent entraînant et débordant de vie : à tout cela, il opposait l’attitude froide et servile qui aurait pris des décennies à obtenir pour n’importe qui d’autre. Un parfait serviteur de l’Amariah, oeuvrant dans l’ombre pour veiller à conserver sa force et sa forte présence. Ses premiers ordres officiels vinrent à ses 18 ans. Il fut alors mis au courant de ce qui n’avait jamais encore fait partie de sa vie : le monde extérieur. Il apprit tout à propos de l’Amariah, sainte organisation protectrice de la Foi, dans son combat acharné contre le groupe de Zion, traîtres à cette même Foi par leurs expériences contre nature. Ces faits ne firent qu’attiser une haine nouvelle en le cœur d’Amadeus. Tout cela n’était rien de moins qu’un péché, une insulte à peine voilée contre la Création et la divine Puissance de Dieu. Et comme tout péché, il devait être puni.

Il commença donc officiellement son rôle en tant qu’agent de l’Amariah à l’âge de 21 ans. Au début, tout ne fut qu’espionnage, rapports d’informations confidentielles, bref, des missions mineures. Il devait entrer discrètement dans des lieux privés, trouver des informations sur certains sujets épineux, ou encore ramener des rapports au sujet de ces expériences qui provoquaient la colère de l’Amariah. Mais au bout de deux autres années à faire les preuves de ses compétences et de sa dévotion sans faille, il fut convoqué par l’Évêque de la chapelle lui-même. Il ne trouva pas uniquement l’Évêque, mais bien cinq prêtres précis avec lui. Il fut questionné, et les réponses semblèrent satisfaire les instigateurs. Par la suite, il fit la découverte de certaines parties du large bâtiment qu’il n’avait jamais eu la permission de voir. Là, ce qu’il vit devint un secret protégé. Inutile de révéler trop de détails. Il ne faut retenir que ce fait : lorsqu’il ressortit de ces lieux, il était maintenant apparemment Inquisiteur de l'Amariah depuis des années selon les registres.

Depuis, nombre d’années se sont écoulées. Nombre d’années à prier, communier, expier, et accomplir la volonté de Dieu. Jamais il ne faillit à une mission, et s’il dût tuer à plusieurs reprises, il en accepta sans sourciller le châtiment. Il devint encore plus dévoué à sa mission, si cela eut été possible. Il prit conscience, durant toutes ces années, de nombre de sujets dissimulés de l’Amariah, ainsi que de plusieurs secrets des instances dirigeantes de l’Amariah, sainte représentation de Dieu sur Terre. Mais il resta muet. Jamais il ne prononça mot qui ne fut pas nécessaire, jamais il ne divulgua quoique ce soit aux mauvaises personnes. Si bien qu’une rumeur commença à courir qu’il était muet. Quelque chose qui aurait pu l’amuser. Mais il n’en fit aucun cas.

C’est donc ainsi, que depuis ce qui représente maintenant 13 ans, il accomplis ce pour quoi il vint au monde : la Volonté du Seul et Unique. La Voie de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Amadeus De Lorican [inquisiteur]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wolfgang Amadeus Mozart [Validée]
» Défi Guerre des dieux (oo6) - Amadeus Debussy
» Entretien entre l'archevêque et l'inquisiteur
» Amadeus :)
» Le gardien du culte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: [ Demandez et l'on vous donnera. ] :: Présentation :: Amariah [validée]-
Sauter vers: