[Forum Archive] Jeu de rôle d'interprétation sur forum, concernant un monde futuriste et post-apoalyptique
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lugubre samaritain

Aller en bas 
AuteurMessage
Caleb Bognosco
Admin
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Lugubre samaritain   Mar 30 Oct - 6:32

[Archives du 17 janvier 2007 ]

[<- Maison close]


Les deux gardiens en étaient à leur douzième partie de la soirée, et l'un d'eux venait juste de lâcher les dés susceptibles de lui faire remporter la mirobolante mise (deux gardes de jour au lieu d'une de nuit) lorsque les détecteurs de métaux de l'entrée de l'Etemenanki commencèrent à hululer. Les Terachs (à moitié hyène) échangèrent un regard, avant de bondir vers la porte de leur poste de garde. En un clin d'oeil, il furent au milieu du hall marbré, armes dégaînées et crocs découverts, horrifiantes gargouilles chargées de la garde du temple athée. Et leur grimaçante face aurait fait frémir le plus endurci des intrus, si elle n'avait pas soudain perdu de leur férocité sous l'effet de la surprise.

"J'ai besoin d'aide."

Bien campé à côté des portiques de sécurité, Bognosco les fixait, tremblant mais pas de peur - il n'y avait pas la moindre trace de crainte dans ses prunelles noisettes. Si ses muscles frémissaient de manière incontrôlable, cela tenait davantage à sa tenue bien trop légère pour le trajet qu'il venait d'effectuer: une simple chemise n'est guère utile face à la nuit glaciale du désert, et si le Lamia n'avait pas bénéficié de la douce chaleur du sang qu'il venait de voler, il n'aurait sans doute pas réussi à atteindre l'immense tour. Et l'infime étincelle de vie qui perdurait dans le corps glacé qu'il tenait dans ses bras aurait été balayée par l'impitoyable souffle d'Eole.

"J'ai besoin d'aide."

L'un des deux gardes s'arracha à la contemplation des jambes sublimes et de l'onctueuse chevelure qui émergeaient de la silhouette recroquevillée sous le manteau de Bognosco, et il releva son semi-automatique:

"Posez d'abord vos armes."

Un éclair de colère passa dans les yeux du Lamia.

"Cette jeune femme va mourir si on ne la transfuse pas immédiatement! Je sais que..."

"Posez-la au sol et mettez les mains sur la tête."

"Je vous préviens, si vous n'écoutez pas ce que je vous dis ça va se passer très mal pour vous."

Pour toute réponse, le gardien arma l'engin de mort qu'il tenait à la main, rapidement imité par son comparse. Bognosco grimaça, et son étreinte se resserra imperceptiblement autour du corps inanimé de Sheena. Un court instant, il fut à deux doigts de commettre une gravissime erreur. Mais même si son esprit tournait plus ou moins en roue libre depuis qu'il avait osé plonger ses crocs dans la gorge de l'Erelim, il n'était pas devenu fou, et il sentait encore qu'il n'arriverait à rien en s'opposant à ces deux hideux Terachs. Aussi frustrant que cela soit, il n'était pas dans le Karyukai. Ici, ce n'était plus lui qui commandait.

A peine avait-il déposé Sheena sur le sol glacé que l'une des hyènes lui sautait dessus pour le plaquer contre le mur sans la moindre précaution. Un grognement mécontent s'échappa des mâchoires crispées du Lamia, mais heureusement pour le gardien, Bognosco s'inquiétait bien trop pour réagir de manière vindicative. Alors même que l'être hybride le forçait à poser les mains sur la paroi de pierre et passait une main experte sur les reliefs de sa chemise pour le délester de ce qui avait déclenché les portiques de sécurité, le Seraphim ne quittait pas Sheena des yeux. Il nota à peine que l'autre gardien appelait les secours par le biais de son talkie-walkie. Que lui dirait-il lorsqu'elle se réveillerait? Oserait-il seulement attendre cette instant, oserait-il affronter son regard blessé?

Pourrait-il supporter qu'elle ne se réveille jamais?


[C'est plutôt quelconque, mais si un être de Zion veut bien se donner la peine de venir et ainsi me laisser une chance de faire mieux...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://assiah.activebb.net
Ezra
Malachim - Médecin
Malachim - Médecin
avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Lugubre samaritain   Mar 30 Oct - 7:18

Des pas résonnants se firent entendre dans le long couloir qui menait au portique de sécurité, dans le grand hall des locaux publics de la Babel Corp. Une silhouette finit par apparaître, une silhouette aux courbes bien dessinées, celles d'une femme assuremment. Elle portait une longue blouse blanche. C'était Ezra Swann, une des Malachim de la Babel Corp. La jeune femme se campa sur ses jambes, regardant les deux Terash.

"Lâchez-le s'il vous plaît, il ne représente aucun danger..."

En lâchant ces mots, elle vit un corps allongé par terre, enveloppé dans un long manteau noir, comme celui des hommes d'affaire. Ezra s'en approcha, se mit à genoux, découvrant légèrement l'inconnue. A en voir sa tenue vestimentaire, elle devait être une Erelim. Ezra vit des marques de dents, ainsi que du sang à la base de son cou. Elle en déduisit donc, qu'un Lamia s'était abreuvé de son sang, sans pour autant la tuer. Elle se releva et regarda de nouveau les Terash.

"Avez-vous appelé quelqu'un ? Il faudrait l'emmener ailleurs, au centre de recherche par exemple, je m'occuperais d'elle. Elle a besoin de sang pour reprendre des forces."

Puis elle regarda le Lamia tout en s'en approchant. Elle se demandait si ce n'était pas lui qui avait mordu l'Erelim, à voir la tête qu'il faisait, la Lamia visait juste. Ezra mit ses mains dans ses poches, puis commença à parler au Lamia.

"Je vais lui faire une transfusion de sang pour la remettre sur pied, mais cela ne devra pas se reproduire, le centre de recherche ne fait pas office de centre de transfusion..." dit-elle simplement sur un ton neutre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb Bognosco
Admin
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Lugubre samaritain   Mar 30 Oct - 7:19

Les mains de la hyène glissaient sur ses flancs, son dos, ses jambes. Il sentait sur sa gorge son souffle chargé de relents tabagineux - contrairement à Bognosco, le Terach ne disposait d'une gorge dont les cellules se régénéraient en permanence au point de lui épargner cette marque des fumeurs qu'était la mauvaise haleine. Le Lamia s'était crispé: il détestait les fouilles au corps. Et puis il avait un certain rang dans Zion tout de même, ces brutes n'avaient pas à le traiter de la sorte!

"D'accord, d'accord... Dans la poche intérieure gauche du manteau qui recouvre la jolie dame. Vous y trouverez également mon portefeuille. Il vous permettra peut-être de comprendre que je suis Caleb Bognosco, premier Serafim du Karyukai, et que si vous n'ôtez pas très vite vos sales pattes de mon pantalon j'ai toute la légitimité nécessaire pour vous les arracher."

Le Terach se tendit à son tour, l'oeil soudain mauvais. Mais quelque chose dans l'expression de l'individu qui tournait la tête vers lui le dissuada de relancer les hostilités, et il se détourna de mauvaise grâce pour faire signe à son collègue de fouiller le manteau de Bognosco. Celui attendit avec toute la patience qu'il pouvait mobiliser en cet instant, en se jurant que dandy ou pas, si Sheena trépassait à cause de l'incompétence de ces deux idiots, il les tuerait de ses mains. En plus il en avait les moyens: peu de gardes s'intéressaient aux bras de leurs suspects. C'est bien pour cela que Bognosco avait attaché sur son avant-bras droit un singulier dispositif tout ce qu'il y avait de plus illégal, un brassard indécelable au premier coup d'oeil, équipé d'un ressort qui sur une simple contraction musculaire pouvait faire jaillir un court poignard dans la main du Serafim. En moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire, Bognosco pouvait se retrouner et ouvrir la gorge de son gardien, puis se jeter sur le second avant que celui-ci n'esquisse le moindre geste.

Heureusement pour le Lamia (qui intérieurement savait bien que se battre seul contre deux Terachs hyènes n'était pas spécialement une bonne idée), une nouvelle arrivante émergea de l'un des couloirs tous proches, sans doute attirée par les arlarmes qui hurlaient toujours. Une Lamia, Malachim vu sa blouse blanche. Elle ne semblait pas plus troublée que cela par le fait de découvrir un Serafim frigorifié et grincheux dans les pattes des deux gardiens pendant qu'une jolie femme de petite vertue agonisait sur le sol marbré. Imperturbable reine de glace face à ce spectacle pourtant peu commun, elle se baissa, et Bognosco frémit légèrement en la voyant examiner la gorge de Sheena. Lorsque l'inconnue releva la tête vers lui, il lui rendit son regard, aussi imperturbable qu'elle.

"Je vais lui faire une transfusion de sang pour la remettre sur pied, mais cela ne devra pas se reproduire, le centre de recherche ne fait pas office de centre de transfusion..."

Bognosco dut faire appel à toute sa force de caractère pour ne pas lâcher un soupir de soulagement. Il s'écarta du Terach avec un rictus méprisant, avant d'aller poser un genou à côté de la femme panthère et de la soulever délicatement dans ses bras.

"C'est un cas exceptionnel: cette jeune femme dirige la maison close du Karyukai, c'est une personne précieuse pour l'organisation du quartier et donc celle de Zion. Je ne pouvais pas prendre le risque de l'amener à l'hôpital, avec l'Inquisition dans tous les couloirs."

Il fut presque satisfait de son intonation: calme, sèche, maîtrisée. Très professionnelle. On aurait presque put croire que le sort de la panthère qu'il serrait contre lui ne lui importait pas personnellement. Mais il avait mis du temps à se recomposer une expression stable, et il craignait fortement que la Malachim ne soit pas dûpe. Cela l'agaçait prodigieusement qu'on ait presque percé à jour son horreur de mordre les mortels. Puisqu'évidemment, aucune autre émotion ne pouvait expliquer la douleur qu'il avait à sentir le corps de Sheena si froid.

"Je vous suis."

Il jeta un coup d'oeil au gardien qui tenait son pistolet, et lui fit remarquer d'un ton acerbe:

"Si je ne le retrouve pas à mon retour..."

La menace poussa presque le Terach à un geste inconsidéré, mais il eut l'intelligence de se dominer: si l'arrogant Lamia qui lui faisait face était bien celui qu'il disait, lui sauter à la gorge lui amènerait plus d'ennuis hiérarchiques que de soulagement. Hélas. Visiblement aussi peu ravi que Bognosco, il entreprit de faire taire les sirènes des portiques, et bientôt le hall retrouva son calme habituel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://assiah.activebb.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lugubre samaritain   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lugubre samaritain
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bar lugubre et recherche de divertissement [PV : kitsu]
» Une demeure lugubre
» Une nuit lugubre, simplement ? [Feat. une poupée sanglante qui fait peur, Jiro]
» le lugubre Zehel
» Les lieux lugubres renferment de lumineux trésors. [PV Kyrune et Yasmeen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Par delà le tangible :: Le Tombeau :: Pages arrachées-
Sauter vers: