[Forum Archive] Jeu de rôle d'interprétation sur forum, concernant un monde futuriste et post-apoalyptique
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Douloureux éveil

Aller en bas 
AuteurMessage
Azraël
Nouvel Archange
Nouvel Archange
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Douloureux éveil   Sam 27 Oct - 21:39

Les paupières batifolent, ailes de papillon prises dans le vent de la tourmente, les étoiles dansent devant les yeux voilés, la main d'un rétablissement trop prompt pour être humain fait s'éveiller le regard sous les murmures paisibles d'un nocturne Zéphir facétieux... Les idées tourbillonnent, insaisissables, le monde est trouble, sa conscience vacille, encore tremblante... Il a mal, cette douleur le ronge, le bouffe, son propre esprit lui échappe... Impuissant, il ne peut que contempler sa décadence, alors qu'il ne contrôle plus son corps, qu'il ne contrôle plus rien... Oh pitié, sauvez-moi... Je veux mourir, sombrer dans l'irréalité, dormir, ne plus penser... Ne plus voir... Surtout ne plus voir... Ces ténèbres qui m'entourent.

Pitié...

La Raison, peu à peu retrouve ses droits, recouvre sa place, reprend les amares de cette âme laissée à la dérive... Il a peur, le pauvre enfant.

Et surtout, il se sent seul...
Si seul...

Il pleure, il demande pardon, et sa voix fragile se brise comme l'écume de ses rêves martyrisés contre le rocher... Qu'a-t-il fait? Oh, ce monde est si beau, il l'attend, prêt à l'accueillir, comme le chétif chérubin l'a lui-même accueilli dans son coeur... Mais il lui semble si loin cet univers radieux... si loin. Tous ces fils d'hôpital l'enlacent et lui tissent un cocon où il devient la mécanique hagarde et chaotique d'expériences folles, dressent un écran entre ce monde et lui...

Comme une brèche en son coeur, en son esprit, cette balle l'a blessé, ses cauchemards sur sa conscience vacillante se sont déversés, sans nul rempart de raison dressé pour juguler leur horrible flux. Qui le punit...? Pourquoi...?

Oh, comme il voudrait hurler, appeler à l'aide... Mais il ne peut pas. Il ne PEUT pas!!!
Putain, vous comprenez cela...?
Mais qui pourrait comprendre... ou même imaginer...?

Son esprit s'agite, se trouble, mais il ne peut pas même gémir... Il ne le pourra qu'au bout de longues heures, faible et traumatisé... Son coeur cogne comme un dément, comme un démon vengeur, contre la paroi de son sein, lui fait payer ce qu'il fait subir à sa propre enveloppe...

Sa transformation est récente, il est encore perdu le lutin anémique... Son organisme de lamia lutte contre le fer qui le souille, mais l'humain, ce jeune garçon qui n'est pas mort ne comprend pas ce qui lui arrive... Il tente de retrouver ses repères, se raccrocher à sa musique, ses mots, ses songes et ses espoirs... Mais au fond il se sent si creux, si vide... Brisé.

Oh, Azraël, réveille-toi, reprends-toi... Relève-toi! Ebroue tes ailes, déleste-toi de la fange qui cherche à les alourdir et t'empêcher de reprendre ton vol... Oh, plane de nouveau, dans ce paradis qui est tien, qui est vôtre... Cet eden que tu partages avec Elle, la déesse, l'onirique néréïde avec laquelle danser et s'envoler... avec laquelle aimer. Sheena, belle et douce princesse, accours vers ton bien-aimé, enlace-le, qu'il puisse se réfugier dans ton étreinte et oublier... Oublier... L'avenir t'ouvre les bras, alors cesse de te détruire, reconstruis-toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheena
Maquerelle-Lieutenant de l'ombre
Maquerelle-Lieutenant de l'ombre
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Douloureux éveil   Sam 27 Oct - 21:39

Et soudain, comme un baume lénifiant, une main vole vers l'ange torturé et se pose sur son front si pâle, si anémié. Sheena a laissé sa vengeance de côté, pour laisser l'amour la guider. Azraël n'a pas besoin qu'elle tue son assassin pour lui, il a besoin qu'elle soit à ses côtés. Elle le connait, mieux que personne. Elle sait quelles peurs viennent tordre son ventre. Elle sait que la solitude le tuerait plus surement que cette balle honnie dans son abdomen. La panthère vengeresse a du laisser la place à la femme aimante. Et c'était mieux ainsi.

Et alors qu'elle le regarde se débattre contre cette mort qui l'appelle, elle s'interroge : elle était contre le voir devenir Lamia. Elle ne voulait pas qu'il s'avilisse ainsi, lui qui avait eu la chance de naître humain. Elle lui en avait voulu pour cela, même si les belles paroles d'Azraël et son regard sincère avaient eu raison de ses réticences. Et aujourd'hui qu'il est vraiment en danger, elle loue son ange d'avoir eu cette idée. Elle sait que sans cela, il serait mort, malgré les efforts des médecins.

L'amnte passionée se fait mère attentive et tendre alors que son oisilon se débat comme un beau diable. Et son coeur saigne de le voir tant souffrir. Elle a peur, peur qu'il renonce... Mais elle sous estime l'amour de l'archange pour elle, elle qui est la seule chose qui le tire vers cette vie. Les paroles du gamin l'ont ébranlé. Il parlait d'un monde si noir... Sans espoir. Mais il a tort : son espoir à elle réside en l'homme qui se bat contre la mort sous ses yeux. Elle se pencha vers lui, ses voiles effleurant son corps supplicié.

- "Ne nous laisse pas tomber... Ne me laisse pas tomber bel ange."

Elle ne s'est pas changée, tout le monde à Zion sait qu'une pute est au chevet de l'Archange. Mais peu importe pour le moment. Elle est la seule à être là. Elle ne le laissera pas tomber. Elle embrasse son front, elle veille. personne ne l'approchera sans son autorisation. Et elle sera le premier visage qu'il verra à son réveil. Les Malachims lui ont donné du fil à retordre, mais Sheena sait être persuasive. Et elle sait qu'elle est le meilleur remède à ses maux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azraël
Nouvel Archange
Nouvel Archange
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Douloureux éveil   Sam 27 Oct - 21:41

Les arbres exhalaient en un dernier soupir les frondaisons d'automne de leurs tristes ramures, les oiseaux lançaient dans le lointain de nocturne trilles qui en méandres rêveurs égayaient la lune pâle et semblaient parer le visage de ce pierrot lunaire d'un sourire rieur... Sois bénie, toi la sublime, la divine qui d'une main chasse la tempête et les nuées orageuses pour rendre le ciel de ce front si pâle, si moite à sa tranquille quiétude d'azur baigné d'éther... Sois mille fois bénie, toi qui d'un souffle enchanteur fait ployer les résistances acharnées de ces ténèbres décharnées aux sombres relents de passé, somptueux zéphir qui dans sa danse légère et ses jeux enfantins caresse les fleurs pour mieux embaumer l'air sous leurs murmures charmeurs. Est-ce le paradis ou la terre, le ciel ou l'enfer...? Peu importe! Peu importe du moment qu'elle reste à ses côtés... Tout ce qu'il voit, tout ce qu'il sent, qu'il ressent, viscéralement, c'est ce besoin de toujours tenir dans sa petite main osseuse ces doigts de déesse, de pouvoir toujours baiser avec amour et dévotion ces lèvres d'où découle le nectar qui, tout aussi vital que l'ambroisie rougeoyante, lui permet de vivre...

L'esprit joueur de la Nature laissait découler sous ses doigts habiles et délicats une mirifique fresque dont l'éclat féérique n'avait rien à envier aux charmes envoûtants des sirènes ou aux sorts les plus complexes des dames d'Avalon, prompts à retenir prisonnier d'illusions l'esprit subjugué de leurs victimes malchanceuses... Mais son plus bel ouvrage était bien cette magnifique féline dont la prunelle avait capturé d'un châtoiement d'or l'angelot éveillé à ce doux chant qui valait bien tous ceux de ses céleste frères, qui valait bien la peine de se damner même si c'était pour n'y goûter qu'un instant éphémère tissé d'éternité.

Ses bras frêles lentement s'élèvent et viennent enlacer sa belle, la princesse qu'il adore et qui pourtant le trompe, mais cela n'est pas grave... rien n'est grave pour le moment. Plus tard, il pleurera peut-être, en songeant qu'elle se donne, qu'elle s'offre à un autre, à ses caresses sans sens et sans tendresse... Plus tard, peut-être finira-t-il par réagir comme face aux infidélités d'Abel, en allant chercher un réconfort factice dont le faux cocon ne cache qu'une lame amère qui transperce encore plus... Il ne peut pas faire autrement que lui pardonner, même si cela le tue, même si cela le déchire... même si cela le fait vivre, aussi intensément que ses baisers, aussi intensément que ses étreintes, aussi douloureusement qu'avant... Avant...

Mais on se fout bien du passé, même l'avenir est trop lointain pour s'en soucier, trop vaporeux, perdu dans les brumes de rêves irréels et d'espoirs idéaux... Sheena a bravé tous les interdits qu'elle avait elle-même posés pour venir le retrouver, voler à son chevet et le secourir sous une pluie étincelante d'émois trop intenses pour être refoulés, pour que cette envie de se retrouver et rescuciter l'un au contact de l'autre puisse être contenue... C'était trop dur de lutter, trop dur de faire semblant encore, de s'ignorer... Et des larmes de bonheur, des cristaux qui laissent transparaître leur soulagement glissent ainsi que des perles sur la soie d'or d'un ondulant collier dans la chevelure d'ambre de la somptueuse panthère.


"Jamais ma belle... Jamais ma vie"

Cette voix, ce n'est peut-être qu'un murmure fragile, qu'un souffle lointain qui emporte dans sa ronde languissante les pétales des cerisiers en fleur avant de les déposer sur l'herbe parfumée... Mais il n'en contient pas moins toute la musique, sublime et tragiquement, désespérément belle, toute la musique de ce jeune coeur malmené par la vague fracassante d'une existence qui l'élève, le plonge au fond des abysses, le berce et le fracasse... Une existence qu'il ne voudrait abandonner pour rien au monde à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheena
Maquerelle-Lieutenant de l'ombre
Maquerelle-Lieutenant de l'ombre
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Douloureux éveil   Sam 27 Oct - 21:41

Nectar enivrant que le bonheur de le voir bouger, de le voir réagir à ses subtiles effluves. Les yeux sont encore clos et elle ne peut encore se perdre dans leur profondeur parée d'éternité, mais elle sent déjà ses bras venir l'enlacer, frêle mais si protecteurs à son égard. Elle est plus forte que lui, d'apparence plus solide, et pourtant, qu'ils sont idiots ceux qui sous estiment l'archange! Pour ne pas être un tyran saguinaire, pour être un amateur de poésie et de musique, d'arts fins et délicats, il n'en est pas moins plus capable qu'eux tous réunis. Dans sa bouche, l'avenir semble possible s'il l'annonce plus radieux. Il est son espérance, celui qui lui fait oublier qu'elle n'est qu'une expérience, qu'elle n'est qu'une femme de petite vertue, qui vend son cops pour de l'argent. Avec lui, elle est celle qu'elle aurait pu être : une jeune femme amoureuse, déterminée, mais prête à tout pour celui qu'elle aime, protectrice, intelligente et respectable.

Elle voit les larmes couler de ses yeux, suit leur trajet, comme fascinée par ces cristaux de pureté. Ils sont le reflet de la sincérité. L'enfant de toute à l'heure avait tort. Le monde est vicié certes, mais il existe encore des choses qui valet la peine d'être sauvées, des sentiments qui donnent envie de vivre, envie d'espérer. Pauvre enfant, elle a pitié de lui maintenant, elle espère que le doux Atlas saura lui faire entendre raison et le sauver de sa folie.

Mais pour le moment, dans son égoïsme, elle oublie les autres, elle oublie ses blessures, la présence bienfaisante d'Azraël les cicatrise, le monde n'existe plus. Il n'y a que ses paroles murmurées avec ferveur qui comptent. Un sourire radieux s'épanuit sur le visage soudain plus jeune de Sheena, alors que dans un élan pueril et incontrôlable elle l'enlace et l'embrasse passionément. Un instant, elle n'est plus une experte en la matière, elle est juste une jeune fille soulagée de voir celui qu'elle aime revenir à la vie.

- "Je le savais!"

Ivre de joie, elle a des difficultés à réfréner son allégresse. Pourtant, en un mouvement de voiles vaporeux, elle quitte son chevet et se dirige vers la porte. Elle se décide à la bloquer, à empêcher toute intrusion. Elle est le seul remède dont il a besoin. Un instant, une idée lui traverse l'esprit : elle peut effectivement être son remède... Son sang était consommable et sans doute enivrant à en juger par la réaction de Caleb la première fois... Peut-être serait-il aussi nourrissant pour Azraël? Mais s'il ne parvenait pas à se contrôler comme Bognosco? Elle ne voulait pas qu'il souffre de sa mort pour une erreur de sa part.

Dos à la porte, elle le regarde, une étincelle qu'il connait dans le regard. Son sourire est toujours là. Elle finit par quitter la porte bloquée par une chaise opportune et s'avance vers lui, lascive. Elle s'assoit au bord du lit, passe une main dans les cheveux soyeux de l'archange.

- "J'avais tort de refuser que tu prennes cette pilule. Elle t'a sauvé la vie aujourd'hui. Et la mienne par la même occasion."

Elle eut un petit sourire, alors que sa main descendait lentement le long du visage d'Azraël, épousant la forme de son cou, puis de sa clavicule, jusqu'à son torse. Se faisant, elle se baissa, jusqu'à ce que son visage soit à quelques centimètres de celui de l'archange.

- "Laisse-moi te prouver comme la vie est préférable à la mort mon ange..."

La cascade de ses cheveux nimbait son visage d'or, alors qu'elle se penchait et s'emparait des lèvres pâles, qui manquaient encore cruellement de sang. Il lui suffisait d'un geste pour y remédier. Il suffisait à Sheena de repousser la masse de ses cheveux, de lui présenter son cou où palpitait la vie, de le soumettre à la tentation... Et de l'arrêter quad il faudrait. Mais la fois dernière la hantait encore et la retenait. Elle avait connu l'extase... Mais la peur aussi. Elle ne voulait pas entâcher l'ange ainsi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Douloureux éveil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Douloureux éveil
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un réveil difficile - Terminé
» Le réveil du chat
» Honor's Veil : les phoenix !
» Le réveil [Boule Epineuse]
» Réveil Douloureux ~ Part. TWO [PV Hikari - Sebastian]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Babel :: Quartier Nord :: Etementaki-
Sauter vers: